Comment limiter la présence de mouches dans les écuries et les étables ?

écurie

Publié le : 19 avril 20236 mins de lecture

La productivité des animaux peut être considérablement réduite et ils peuvent contracter des maladies graves si des mouches sont présentes dans les bâtiments d’élevage. Voici donc quelques conseils afin de lutter efficacement contre ces insectes nuisibles.

L’importance de se débarrasser des mouches dans les bâtiments d’élevage

La présence excessive des mouches dans l’écurie et l’étable est une source d’irritation pour les animaux. Pour se débarrasser de ces insectes, les animaux se tortillent souvent et donnent des coups de patte. Par conséquent, ils risquent de s’infliger des blessures qui peuvent s’infecter. Également, le stress provoqué par les mouches diminue la production de lait ainsi que tous les paramètres, comme la croissance et la conversion des bovins. Ces locataires indésirables sont d’ailleurs des vecteurs de maladies, puisqu’ils favorisent la reproduction de nombreux champignons et bactéries nuisibles à la santé des animaux. Il est ainsi crucial de développer des techniques afin de diminuer leur présence dès l’arrivée du printemps, car les mouches se reproduisent vite pendant les mois chauds. Si possible, il est conseillé de mener une action préventive bio comme la microferm, sans utiliser de pesticides chimiques. En fait, cela permet de préserver l’environnement et d’empêcher les mouches de développer un système de résistance aux divers insecticides. Si vous voulez de tel produit, consultez licorneoccitane.fr

Comment alors éliminer les mouches ?

L’objectif de la lutte est avant tout de limiter les milieux propices au développement des larves de mouches. La méthode la plus efficace pour réduire la population des mouches est donc de maintenir la propreté du bâtiment d’élevage, des enclos extérieurs et de la cour d’exercice. C’est important de le faire régulièrement, car les odeurs présentes dans les étables ou les écuries attirent ces derniers. En règle générale, les chevaux et les bovins sont très appréciés de ces petits insectes. Ces derniers se nourrissent souvent des liquides qu’ils sécrètent autour du museau, de la bouche et des yeux. Mais ce n’est pas tout. Les excréments frais, les engrais, les matières végétales ou organiques et le fumier attirent les mouches qui sentent des lieux potentiels pour se reproduire. Il faut ainsi faire le fumer ainsi que ramasser les crottins quotidiennement pour empêcher leur prolifération. Une autre solution, c’est d’utiliser la microferm. Il favorise une biodiversité élevée et un équilibre naturel dans les bâtiments d’élevages. Il réduit par exemple la pression infectieuse, ce qui permet une baisse des coûts de santé, car la résistance et la vitalité du cheval augmentent. La microferm fournit également une solution naturelle pour traiter le fumier. En la pulvérisant sur la litière, ce produit permet d’obtenir la meilleure décomposition possible de la matière organique. Par conséquent, les émissions d’ammoniaque diminuent considérablement, parce qu’il y a moins de pourrissement. Il y a donc moins d’affections du système respiratoire et de mouches dans l’écurie.

La terre diatomées pour lutter contre les mouches

L’utilisation de la terre de diatomée est aujourd’hui de plus en plus courante chez les propriétaires de chevaux. En effet, cette poudre alimentaire de qualité offre une alternative naturelle pour lutter contre les parasites. Les chevaux peuvent en retirer des bienfaits externes et internes, comme une meilleure santé osseuse et un pelage plus brillant. La terre de diatomées crée en outre un environnement sec empêchant les mouches de se reproduire. En l’éparpillant dans un tas de fumier, vous pouvez diminuer le nombre de mouches qui le passent au stade larvaire. De plus, et de manière générale, les mouches se tiennent à l’écart de la terre de diatomées. De ce fait, n’hésitez pas à saupoudrer vos écuries et vos étables. Tout comme le microferm, elle réduira les odeurs nauséabondes qui attirent les insectes. En effet, elles sont utilisées dans les étables pour combattre l’odeur d’ammoniac et maintenir l’homogénéité du fumier se trouvant dans les fosses de lisier.

Quelques conseils pratiques

Le traitement des animaux complète également tout le plan de lutte. Pour cela, vous pouvez encore utiliser la microferm car c’est un produit multitâche. En effet, il peut être appliqué directement sur les animaux pour leur faire du bien, notamment en cas de blessures. Les mouches raffolent des blessures. Lorsqu’elles voient des plaies, c’est comme les abeilles qui voient du miel. Mais les mouches sautent dessus afin de pondre leurs œufs. Pour les éloigner, la microferme va aider à cicatriser et à soigner les plaies ainsi qu’à réduire les sarcoïdes. Il suffit de la diluer dans l’eau directement et de la vaporiser sur les plaies. Le shampoing anti-insecte est par ailleurs parfait pour aider les chevaux en période estivale. Pour protéger votre cheval des agressions des insectes, l’idéal est d’utiliser un shampoing naturel. Cela éloignera les mouches de façon continue. Choisissez un shampoing qui a de la terre de diatomée pour plus d’efficacité. En outre, vous avez la possibilité d’opter pour un spray anti-mouche. Il est simple à utiliser puisqu’il peut être appliqué directement sur les ânes, les poneys, les chevaux, et autres animaux pour se débarrasser des mouches. 

Plan du site