Cap Bambou, l’alternative au tout plastique

Cap Bambou, l’alternative au tout plastique

Depuis quelques années, la planète court de graves dangers. La pollution, la technologie…, plusieurs facteurs dégradent l’environnement petit à petit. Le plastique est par exemple l’un des éléments responsables de ce phénomène, pourtant, il s’utilise dans différents domaines. Les grandes entreprises et les industries recherchent tous les moyens pour réduire les impacts sur la nature. Ainsi, elles trouvent la meilleure solution qui consiste à remplacer le plastique par le bambou. On en voit dans l’ameublement, dans l’alimentation et même dans le cosmétique. Le bambou se classe comme une matière première recyclable, innovante et surtout durable. Avec Cap Bambou, plusieurs alternatives naturelles et zéro déchet s’offrent déjà au monde entier.

Le bambou pousse vite sans aucun entretien particulier

Selon les experts de Cap Bambou, ce végétal figure comme l’un des plus intéressants pour remplacer le plastique. Il appartient en effet à la famille des graminées qui poussent assez vite, et qui assurent une production pendant des centaines d’années. D’ailleurs, il était déjà utilisé par les ancêtres pour trois raisons : il pousse comme du chiendent, cela dit, certaines espèces arrivent à grandir de 1 m en une journée, avec sa nature de végétal, il devient un déchet dit « propre », et grâce à ses propriétés, il permet différents usages. Le bambou n’est pas classé comme un arbre malgré qu’il soit invasif et qu’il peut acquérir en un rien de temps de grandes étendues. Si vous décidez d’en planter chez vous, restez donc vigilant sur l’emplacement. Mais retenez que vous n’aurez pas besoin d’ajouter des engrais sur le sol pour que les tiges atteignent plus de 30 m de hauteur.

Un autre bienfait du bambou, c’est qu’il s’agit d’une matière naturelle antimicrobienne. En effet, lors de sa cultivation, on ne le traite pas avec des pesticides et ses cultures se renouvèlent automatiquement en 5 ans. Ce qui semble très avantageux pour la santé.

Il existe cependant plusieurs types de bambou, mais le bambou géant, nommé « MOSO » reste le plus intéressant. Avec sa tille gigantesque et impressionnante, les industries arrivent à fabriquer des produits de qualité 100 % naturels, résistants et respectant l’environnement.

Le bambou et ses vertus écologiques

L’une des principales raisons pour lesquelles Cap Bambou conseille l’usage de cette matière, c’est qu’elle présente également des vertus écologiques. En réalité, le bambou se dégrade uniquement en 9 mois, et cela, sans aucune nocivité puisque le végétal s’avère entièrement biodégradable. Mais en plus de cela, les études montrent que par rapport aux arbres, le bambou arrive à fixer plus de 30 % de CO2, ainsi, il dégage plus d’oxygènes. Sa présence améliore dans ce cas la qualité de l’air.

En même temps, ce végétal contribue à la lutte contre l’appauvrissement des sols, puisqu’il ne semble pas assez gourmand en ressources. Grâce au maillage des racines ainsi que la finesse des feuilles, la filtration d’eau est améliorée. Il figure comme l’un des alliés incontournables pour contrer la dégradation des paysages, car sa plantation évite l’érosion du sol. Notez donc que le bambou est une plante qui aide à préserver l’environnement et à réduire le réchauffement climatique.

Le bambou : un matériau à plusieurs usages

Si le bambou figure comme un matériau très utilisé, c’est aussi parce qu’il présente de multiples usages. Dans la salle d’eau par exemple, on en emploie sur les brosses à dents, dans la chambre, il est présent sur les oreillers, sans oublier les cotons-tiges. Dans la cuisine, de nombreux foyers optent également pour des récipients et des ustensiles fabriqués par du bambou. Et il existe même des tapis de bain, des chiffons et des lingettes à base de ce végétal.

La fibre textile du bambou gagne en ce moment sa place comme matière de noblesse. C’est pourquoi on en voit sur les torchons, les serviettes, les vêtements et les taies d’oreiller. De plus, étant une alternative moins consommatrice en eau et surtout moins polluante, ses productions commencent à connaître de l’essor dans l’univers de l’éco-responsabilité. Un autre secteur dans lequel le bambou fait aussi des merveilles, c’est le bâtiment. En effet, ce matériau allie esthétique et résistance. D’ailleurs, depuis tant d’années, dans les pays asiatiques, c’est le matériau le plus choisi pour constituer des ameublements.

Comment intégrer le bambou au quotidien pour remplacer le plastique ?

Si vous souhaitez contribuer à la préservation de l’environnement, privilégiez ce matériau. Avec les conseils et les aides de Cap Bambou, vous trouverez de nombreuses idées. Pour les pailles, évitez les plastiques qui nuisent à la biodiversité et qui polluent l’océan. Vous pourrez choisir des pailles en bambou dans les restaurants qui respectent l’éco-responsabilité ou dans des magasins spécialisés. Notez que ces pailles sont réutilisables et organiques. Que vous en cherchiez en petits ou en grands diamètres, vous pourrez sélectionner ceux qui correspondent à vos attentes. Vous pouvez aussi intégrer cette matière dans votre vie quotidienne, en remplaçant les meubles en bois par des meubles en bambou…